CLIMATOLOGIE

Le climat qui nous intéresse est soumis à différentes influences en raison de la proximité à l'ouest des plateaux calcaires boisés et du Plateau de Langres au Nord (nuance sub-montagnarde, de la plaine de la Saône à l'est et au sud (nuance semi-continentale). Ces caractéristiques ont des conséquences sur les précipitations moyennes annuelles, les températures moyennes annuelles et les vents dominants.

PLUVIOMETRIE

Les précipitations moyennes annuelles sont respectivement de 813,5 mm à Châtillon-surSeine, 823,3 mm à Fontaine-Française. La station de Dijon-Longvic montre un net décrochement des précipitations moyennes annuelles (731 mm) par rapport aux deux autres stations pluviométriques
Les mois d'avril et de juillet sont les plus secs alors que le mois de mai est le plus pluvieux
Les précipitations sont de répartition assez régulière tout au long de l'année , caractéristique d'un régime pluviométrique de type océanique. Ce regain océanique se fait au profit de l'altitude qui contribue au délestage des eaux des perturbations pour progresser vers l'est.

Durant la période de mai à septembre, les précipitations se font essentiellement sous un régime d'orages : en moyenne par 24 j/an , 1,6 j/an de chute de grêles (grêlons> 0,5 cm) et 65 j/an de brouillard (visibilité< 1000 m).
 

Les brouillards ont deux origines :
- Brouillard "transporté" résultant du très lent déplacement de larges zones de brouillard de rayonnement poussées par de faibles vents au voisinage du sol, en provenance le plus souvent de ceux formés le long du val de Saône,
- Brouillard "d'humidification" en situations perturbées, provenant des nuages bas des perturbations actives sur le relief des versants au vent (Montagne dijonnaise et Plateau de Langres).

 

TEMPERATURES

La température moyenne annuelle est de 10,2 °C à Dijon, avec un minimum de 1,6°C en Janvier et un maximum de 19,7°C en Juillet.
L'écart entre les températures moyennes minimales et maximales est d'environ 10°C, signe d'une infuance continentale affirmée. Cela se concrétise par des hivers froids, longs voire rigoureux et des étés assez chauds et orageux. Les dates extrêmes des premières gelées s'expriment, en valeur médiane (+ ou - 3 jours), le 20 octobre et une année sur cinq le 5 octobre. Les dernières gelées de printemps s'expriment, en valeur médiane le 30 avril et une année sur cinq le 10 mai

 

LES VENTS

Les vents les plus fréquents sont de secteur sud - sud-ouest et de secteur nord - nord-est.
Ce qui correspond globalement à l'axe du relief de la Montagne dijonnaise

wpec28fca9.jpg
wpc0630fe8.png
wpe0a6cebf_1b.jpg
wp658bc28c_1b.jpg