...ET ENCORE AUX CHENILLES !

En 1821, un arrêté du Préfet prescrit l'échenillage sur le territoire départemental. Ces chenilles étant un véritable fléau pour l'agriculture.

Le Maire de Chaignay rend compte à Monsieur le Préfet de l'application de son arrêté à Chaignay et de la façon dont les habitants ont obéï :

La traque aux loups

wp2f6c014c_1b.jpg

Le loup, animal mythique de nos jours, n'en était pas un au 18ème siècle.

Nous avons vu que dans les obligations, nous dirions aujourd'hui « le cahier des charges », du pâtre communal avant l'an 1800, ce dernier devait être accompagné d'un chien mâtin. Un adjectif peu usité actuellement mais qui n'était pas de trop à cette époque

Le corps municipal, peu après la révolution, s'était ému des attaques de plusieurs loups cantonnés dans les bois communaux où le gros bétail avait également droit de parcours. Les ravages étaient considérables.

Louis ROUGET, Maire, prend un arrêté le 22 septembre 1793, l'an second de la République :
 

 

. . . Aux hannetons

Le 25 avril 1892, le conseil municipal suit l'arrêté du Préfet rendant le hannetonnage obligatoire sur tout le département.

Un crédit communal de 100 Francs est prévu au budget et est alloué sous forme de primes à la capture : 10 centimes au kg d'insecte !

L'instituteur fait partie de la commission de surveillance des opérations.

(1)
hanneton : de l'allemand Hahn. Coléoptère des régions tempérées. Herbivore pouvant causer de gros dégâts, principalement par sa larve ou ver blanc. Cycle de vie : 3 ans

 

wp7cfa5150_1b.jpg
wp04255f38_1b.jpg
wpc0630fe8.png